Birmanie
Créez votre voyage

Le choix de clubs à Yangon s’avère plus restreint encore que l’offre de bars. Les quelques discothèques existantes méritent davantage le détour pour une étude anthropologique des particularismes locaux que pour une bonne soirée.

JJ City    Club

Dans la journée, c’est un marché tout ce qu’il a de plus ordinaire ; le soir, c’est un complexe dédié aux loisirs. Prenez l’ascenseur constellé de taches de bétel pour atteindre l’un des étages : le JJ est officiellement une discothèque, mais on y vient, semble-t-il, surtout pour l’étrange défilé de mode de 22h à l’issue duquel on élit chaque jour la “JJ Queen”. Le prix de l’entrée (3 000 K) donne droit à une bière. Au 5e étage, le Channel V (4 500 K) est une discothèque plus bas de gamme remplie d’adolescents et insuffisamment climatisée. Les étrangers y étant peu nombreux, ils bénéficient parfois d’un traitement VIP. (Mingala Zei, Set Yone Rd (Mill Rd); h20h-2h). 

Pioneer               Club

 De la bourgeoisie locale aux “dancing girls” en quête d’activités lucratives, cette discothèque voit passer une clientèle assez mélangée. Ici comme dans les autres clubs de Yangon, les choses vous rappelleront les soirées de votre adolescence : les filles s’éclatent sur la piste tandis que les garçons se trémoussent nerveusement. (Ahlone Rd ; 6 000 K ; h19h-3h).

YGN Bar             Club

 Bar ou club ? Il n’y a pas de droit d’entrée, aussi peut-on, comme les gens d’ici, siroter une bière en observant les quelques filles qui osent danser. Le samedi soir, l’ambiance est résolument rose. (Ahlone Rd; h19h-3h).

    Quel est le meilleur moment pour partir en Birmanie ?  

    © Lonely Planet / Place des éditeurs pour Evaneos.com

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Exemples de voyages à personnaliser