Birmanie
Créez votre voyage
     Camps de réfugiés birmans de Mae La en Thaïlande
    Camps de réfugiés birmans de Mae La en Thaïlande

    Etat des lieux

    La diaspora birmane s’est beaucoup élargie au cours de ces vingt dernières années, grosso modo depuis les événements de 1988.

    Le profil des expatriés birmans est très varié : réfugiés ethniques fuyant les guerres civiles, dissidents politiques en exil, migrants économiques ou simples étudiants, vivant ainsi une expatriation différente, dans certains cas choisie, dans d’autres cas, forcée.

    Le principal contingent de la diaspora birmane se situe en Asie avec 3 millions d’expatriés environ, qui représentent 10% de la force de travail birmane, dont :

    • la Thaïlande (2 millions de Birmans), notamment au Nord du pays

    • la Malaisie (500.000 Birmans)

    • le Bangladesh (300.000 Birmans)

    • le Pakistan (300.000 Birmans)

    • l’Inde (80.000 Birmans)

    • la Chine (40.000 Birmans)

    • Singapour (5.000 étudiants)

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage

    Exploitation des travailleurs birmans en Thaïlande

    Du fait de la fragilité de leur statut, les expatriés birmans en Thaïlande, souvent réfugiés ou exilés politiques, victimes des conflits ethniques avec le gouvernement central birman, font régulièrement l’objet d’exploitations diverses : rémunération inférieure au salaire minimum, servitude pour dettes, confiscation de documents officiels.

    La situation des réfugiés peut malheureusement stagner plusieurs années dans les camps qui jalonnent la frontière birmano-thaïe, comme à Mae Sot, à l’Ouest de la Thaïlande, qui accueille 180.000 réfugiés birmans sans permis de séjour ou de travail !

    L’exil des militants

    De nombreux militants et journalistes birmans, issus pour certains de la génération 88, n’ont pu poursuivre leurs activités que de l’étranger. En 2012, suite à l’avènement d’un état plus démocratique, certains dissidents sont de retour au pays. On peut légitimement se poser la question non seulement de l’influence de la communauté birmane expatriée sur les changements politiques intervenus mais aussi de l’impact du retour de ces populations sur la vie économique et sociale en Birmanie.

    L’expatriation étudiante

    Faute de structures éducatives suffisantes et de cursus universitaires satisfaisants, de nombreux étudiants birmans font le pari de poursuivre leurs études supérieures à l’étranger, à Singapour, en Malaisie, à Dubaï, en Australie, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. A l’issue de leur formation, bon nombre d’entre eux décrocheront un premier emploi et s’établiront dans le pays.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Exemples de voyages à personnaliser