Birmanie
Créez votre voyage
    Drapeau indien
    Drapeau indien

    Etat des lieux

    Les relations entre la Birmanie et l’Inde n’ont aucune commune mesure avec celles qu’entretiennent la Birmanie et la Chine : plus pacifistes et amicales, certes du fait de l’appartenance commune à l’ancien Empire britannique des Indes, mais moins significatives du point de vue économique.

    En 1988 en effet, l’Inde avait pris parti pour Aung San Suu Kyi, écartant d’office une quelconque affinité politique possible avec la junte, coupant court par conséquent au développement de collaborations économiques. Mais depuis 1993, les tensions liées au régime totalitaire et au narcotrafic se sont apaisées.

    Ainsi en 2000, l’Inde était le premier marché pour l’exportation de produits birmans (220 millions de $US). Aujourd’hui, l’Inde est le quatrième partenaire commercial de la Birmanie après la Thaïlande, la Chine et Singapour.

    Les échanges entre l’Inde et la Birmanie se sont accélérés dans les domaines de l’agriculture, des télécommunications, des nouvelles technologies, de l’acier et des hydrocarbures.

    Les grands projets

    En réalité, l’Inde est essentiellement intéressée par le Shwe Gas Project et par la construction d’un gazoduc de l’Arakan à Calcutta. Ce projet a été développé par le Coréen Daewoo International, en collaboration avec la Korea Gas Corporation (KOGAS) et les compagnies indiennes ONGC Videsh Ltd. et GAIL Ltd. en lien avec la Myanmar Oil and Gas Enterprise (MOGE).

    L’Inde envisage aussi la construction d’ici 2016 d’une route trans-asiatique qui traverserait la Birmanie par un axe Chittagong – Rangoun - Bangkok, ce qui lui permettrait d’accroître ses exportations et ses importations. Cette route pourrait être étendue ultérieurement au Cambodge et au Vietnam en vue de créer une véritable nouvelle zone économique.

    Enfin le “Kaladan Multi-Modal Transit Transport Project” propose de relier les ports indiens de la côte Est au port birman de Sittwe.

    Les nouveaux partenariats économiques avec l’Inde ont pour effet de limiter l’expansion chinoise. Il est évident que l’essor de la démocratie en Birmanie, affaiblissant l’emprise de la Chine, pourrait contribuer à rééquilibrer les rapports de force Birmanie-Chine-Inde dans la zone.

    Cette perspective sera confirmée ou infirmée en 2014 lors de la présidence birmane de l’ASEAN.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Exemples de voyages à personnaliser